Différence entre hémorroïdes internes et externes

Même si l’on peut s’accorder sur le fait qu’il n’est jamais agréable de souffrir de problèmes hémorroïdaires, il faut néanmoins différencier les hémorroïdes internes des hémorroïdes externes.

Les hémorroïdes internes sont le plus souvent non visibles et se situent dans la partie basse du rectum, alors que les hémorroïdes externes peuvent être légèrement visibles et sont quant à elles situées à l’entrée de l’anus.

Les hémorroïdes internes se trouvent donc à l’intérieur du rectum, donc plus haut que l’anus. Une des manières dont le médecin peut parfois les diagnostiquer est en pratiquant un toucher rectal. Néanmoins, il ne peut les voir qu’en réalisant une anuscopie. Ce type d’hémorroïdes est douloureux lorsque l’on va à la selle, et il peut arriver qu’elles suintent.

Spécialisation en médecine pour les problèmes hémorroïdairesElles sont par contre recouvertes de tissu intestinal (que l’on appelle la muqueuse du rectum) ce qui permet certaines interventions simples sans recourir à des anesthésies compliquées (voir générales) car cette couche est indolore.

Les hémorroïdes externes quant à elles sont visibles à l’entrée du canal anal d’où elles semblent ressortir. Ces hémorroïdes ont généralement la même pigmentation que le reste de la peau ou peuvent parfois avoir une légère teinte pourpre ou violette.

Ce type d’hémorroïdes est douloureux lorsque l’on s’assoit ou que l’on va à la selle. Il peut arriver qu’elles créent des démangeaisons, ou qu’elles provoquent des saignements. Ceux-ci  sont la plupart du temps bénins et sans importance mais s’il s’avère qu’ils durent dans le temps, alors il faut envisager de consulter un médecin.

Ce type d’hémorroïdes est recouvert de tissu cutané (c’est-à-dire le tissu de la peau) et c’est donc le type d’hémorroïdes le plus sensible à la douleur, et ne permet donc pas une intervention sans anesthésie.