Complications de crises hémorroïdaires

Avant tout ne paniquez pas car les problèmes liés aux hémorroïdes sont dans la très grande majorité des cas assez bénins (même s’ils sont souvent très désagréables et assez douloureux). Il arrive néanmoins que dans certains cas les conséquences soient assez graves.

La thrombose, est probablement la complication de la maladie hémorroïdaire la plus connue. Cela consiste en une veine qui se bouche.

Étant donné que la circulation du sang dans la zone anale est moins bonne, le sang circule moins bien et à tendance à stagner.

Ceci peut parfois engendrer l’apparition de caillots de sang, ce qui peut bloquer partiellement voir totalement une veine hémorroïdaire. La conséquence de cela est souvent une douleur brutale et violente, l’apparition d’une zone bleutée qui gonfle, aux abords de l’anus.

Tout comme pour une crise hémorroïdaire classique, il se peut que la thrombose disparaisse seule, en seulement quelques jours mais le plus souvent ce n’est pas le cas. Elle est souvent extrêmement douloureuse et c’est pour cela que les patients se font soigner de manière assez rapide.

La thrombose apparait dans la grande majorité des cas autour de la zone anale, et apparait lors d’une crise hémorroïdaire de type externe, cela car cette zone comporte de nombreux nerfs.

Crème à base de cortisone contre les hémorroïdesLorsqu’une thrombose apparait, la solution la plus commune consiste à réaliser une opération chirurgicale où le chirurgien va réaliser une petite incision ou entaille dans la veine bouchée ce qui doit permettre de libérer le caillot et ainsi permettre au sang de circuler de manière normale. Cela permet de soulager de manière immédiate les symptômes.

Face à la thrombose, il existe également deux solutions naturelles différentes, que Anne LOPEZ aborde dans son livre. Elles ont l’avantage d’être entièrement naturelles et indolores, ce qui est un gros plus par rapport à une intervention chirurgicale.